Quels sont les avantages de la procédure Mia pour l’augmentation mammaire ?

Mis à jour le 14 juin 2024 .

Chirurgie du Sein

La procédure Mia est une technique révolutionnaire d’augmentation mammaire par prothèse de nouvelle génération. Cette technique a déjà bénéficié à plus de 200 patientes dans le monde. Elle offre à ce jour un recul de plus de 2 ans. Cette nouvelle procédure mini-invasive présente de nombreux bénéfices par rapport aux techniques classiques d’augmentation du volume mammaire. Le Dr Sarfati vous détaille tous les atouts de ce nouveau système breveté à la pointe de la technologie.

Pourquoi choisir la procédure Mia pour son augmentation mammaire ? | Dr Sarfati | Paris

Une intervention peu invasive

Jusqu’à aujourd’hui, l’augmentation mammaire pouvait être réalisée de deux façons : le lipofilling et/ou la pose de prothèses mammaires. Ces deux solutions nécessitent une anesthésie générale et une période de récupération qui peut varier d’une patiente à l’autre. La procédure Mia présente de nombreux avantages grâce à son procédé qui simplifie considérablement la chirurgie mammaire.

Une chirurgie extrêmement courte

La procédure Mia se distingue par son temps opératoire révolutionnairement court. En effet, l’intervention ne dure au total qu’une quinzaine de minutes, le temps pour le Dr Sarfati de réaliser une petite incision sous le bras pour y insérer jusqu’au sein des implants de nouvelle génération.

Le Dr Sarfati utilise un appareil spécifique pour insérer l’implant au niveau de l’aisselle et le conduire sans douleur jusqu’au sein. Il aura préalablement utilisé un ballon de dilatation pour libérer l’espace nécessaire entre la peau et le muscle pectoral.

Un geste réalisé sous anesthésie locale

Cette chirurgie nécessite une simple anesthésie locale, ce qui permet de la réaliser en ambulatoire. Aucune hospitalisation n’est nécessaire et vous pouvez regagner votre domicile quelques heures après l’acte.

Des résultats adaptés à chacun

Cette procédure s’adresse à toutes les patientes qui souhaitent augmenter leur volume mammaire d’un bonnet maximum et améliorer l’apparence de leur poitrine de manière globale.

Les prothèses utilisées pour cette méthode sont extrêmement souples pour offrir un résultat des plus harmonieux. En effet, elles sont spécifiquement conçues pour épouser la forme naturelle de la poitrine.

Les implants sont placés directement devant le muscle pour permettre, en un temps très court, d’obtenir une harmonisation parfaite de la poitrine. Même en avant du muscle, la prothèse reste quasi imperceptible.

Avec des prothèses classiques, la pose doit souvent se faire en arrière du muscle pectoral ou associée à un lipofilling pour garantir un résultat naturel. C’est notamment le cas chez les patientes minces qui présentent une peau fine et une glande mammaire peu développée.

Des suites simplifiées

Des douleurs quasi inexistantes

L’incision réalisée au creux des aisselles ne mesure que 2,5 cm, ce qui permet de préserver au mieux l’intégrité des tissus.

Par ailleurs, l’absence de découpe au niveau du muscle pectoral réduit considérablement les douleurs post-opératoires contrairement à des implants classiques qui nécessitent le plus souvent 2 à 5 jours de repos.

Une reprise rapide de vos activités

Cette approche mini-invasive n’implique aucune période de convalescence. Vous ne ressentirez quasiment aucune douleur, avec une gêne localisée au niveau de la petite incision sous le bras.

Vous pourrez reprendre vos activités quotidiennes immédiatement et retourner au travail dès le lendemain de l’intervention si celui-ci n’est pas trop physique.

Il vous faudra porter un soutien-gorge de contention pendant 2 à 3 semaines. Vous n’aurez pas de fils à retirer et ni de drain à conserver suite à l’intervention.

L’absence de cicatrices visibles

L’incision étant réalisée sous l’aisselle, la méthode Mia vous offre une quasi-invisibilité des cicatrices. Dans une procédure classique, les cicatrices sont plus larges (entre 4 et 5 cm) et sont positionnées autour de l’aréole du sein, sous le sein ou sous le bras.

C’est notamment la souplesse de l’implant qui permet de ne réaliser que de très fines incisions sous l’aisselle. Celui-ci est aspiré par un injecteur, un appareil connecté à un dispositif à air comprimé qui aspire les implants et les passe à travers un fin tuyau jusqu’au bon emplacement.

Article rédigé par le Dr Sarfati

Chirurgien esthétique et plasticien spécialisé dans la chirurgie mammaire, reconnu par le Conseil de l’Ordre de Paris. Je suis également engagé dans l’enseignement et la formation de ses spécialités : chirurgie plastique, esthétique et reconstructrice.