Mastopexie et allaitement : est-ce possible ?

Allaitement et mastopexie - Dr Sarfati

La mastopexie, également appelée mammopexie ou cure de ptose mammaire, est une intervention de redrapage des seins chez les femmes. Elle vise à remonter, à raffermir et à donner un galbe gracieux à une poitrine affaissée par le temps ou les grossesses. Cette opération de chirurgie esthétique peut rendre l’allaitement d’un futur bébé délicat. Toutefois, ce n’est pas impossible. Explications.

Qu’est-ce qu’une mastopexie ?

Commençons tout d’abord par nous attarder sur l’opération de chirurgie mammaire que représente la mastopexie. Cette opération est envisagée par les femmes pour corriger une ptose mammaire et l’effet « seins tombants ». Ce remodelage de la poitrine est idéal pour redonner à vos seins galbe et tonicité. On parle aussi de lifting mammaire ou de lifting des seins.

En détails, l’objectif de l’intervention est de diminuer l’excès cutané et de remodeler le sein. Il s’agit d’une chirurgie peu douloureuse qui s’accompagne d’un taux de satisfaction important chez les patientes. Elle peut aussi être combinée à la mise en place d’implants mammaires si celles-ci désirent augmenter le volume de leurs seins.

Si l’amélioration du galbe de la poitrine est immédiate, les effets finaux s’observent après 6 à 12 mois.

Le principe de lactation

La lactation est un phénomène qui se met naturellement en place chez certaines femmes à la suite de leur accouchement. Elle est motivée par la sécrétion de prolactine par l’hypophyse, qui permet la « fabrication » du lait, ainsi que par l’allaitement du nouveau-né grâce à l’ocytocine. A l’heure des repas, la maman ressent une montée de lait.

L’une des clés pour favoriser la lactation est d’avoir une alimentation saine, équilibrée, variée et de bien s’hydrater, notamment pendant les tétées.

L’allaitement après une opération des seins

La possibilité d’allaiter après une chirurgie esthétique mammaire dépend de la technique utilisée par votre chirurgien. A titre d’exemple, la mise en place de prothèses mammaires n’empêche généralement pas l’allaitement, les implants étant souvent localisés derrière la glande mammaire voire en arrière du muscle.

Certaines opérations des seins imposent toutefois au praticien de couper les canaux galactophores ou canaux lactifères. C’est dans ce cas qu’il est difficile de prévoir si la patiente pourra allaiter ensuite.

L’allaitement après une mastopexie

Lors d’un lifting des seins, l’allaitement reste possible mais n’est pas non plus garanti en cas de ptose initiale importante. En effet, lorsque l’aréole est déplacée vers le haut, une petite zone de glande mammaire peut être sectionnée (avec les canaux galactophores correspondants) voire ôtée.
Par ailleurs, la possibilité d’allaiter dépendra de plusieurs facteurs :

  • Les capacités initiales d’allaitement de la patiente
  • Le traumatisme pour les canaux galactophores que va induire l’opération
  • La cicatrisation qui peut obstruer les canaux
  • Les capacités de récupération de la patiente.

Chez certaines femmes, quelques mois après un redrapage des seins, il est possible que les canaux galactophores se reconstituent et offrent un terrain propice à l’allaitement. Néanmoins, ce phénomène n’est malheureusement pas prévisible. Il est difficile d’évaluer avec précision si l’innervation sous-cutanée pourra être en mesure de se rétablir de manière optimale afin de permettre un allaitement correct et suffisant.

A noter que plus la quantité de tissus glandulaires ôtée est importante lors de l’intervention de chirurgie mammaire, plus l’on diminue les chances de pouvoir allaiter par la suite. Mieux vaut donc, par précaution, envisager une mastopexie après avoir eu vos enfants si vous souhaitez maximiser vos chances d’allaiter.

Avant un lifting des seins, il est indispensable d’échanger avec le Dr Sarfati et de l’informer d’un désir futur d’allaitement. Il pourra alors vous orienter au mieux, parfois même vous conseiller de mener à bien toutes vos grossesses avant d’envisager ce type d’intervention.

Commentaires