Hyménoplastie : quand la chirurgie restaure la virginité

L’hyménoplastie correspond à une intervention de chirurgie esthétique, plus particulièrement de chirurgie intime, permettant aux femmes qui le souhaitent de retrouver un hymen intact, la plupart du temps afin de simuler leur virginité. Comment se déroule l’opération ? Est-il véritablement possible de retrouver un hymen intact ? Quelles sont les suites opératoires ? Zoom sur la technique.

Hymen : quelques rappels anatomiques

Le terme « hymen » vient du grec « humen », qui signifie « membrane ». Il s’agit d’une fine membrane appartenant à l’appareil génital féminin et qui obstrue partiellement l’orifice vaginal. Il est généralement visible chez une femme vierge en écartant ses petites lèvres. L’hymen peut revêtir différentes formes et diverses épaisseurs, et est vascularisé, c’est-à-dire qu’il se compose de petits vaisseaux sanguins.

Cette membrane est habituellement rompue lors du premier rapport sexuel, ce qui occasionne parfois un léger saignement. Néanmoins, elle peut également être rompue lors d’un traumatisme ou par la pratique de certains sports, à l’instar de l’équitation, de la gymnastique ou encore de la natation. L’hymen peut également tout simplement se rompre suite à l’utilisation de tampons hygiéniques. En outre, il est important de noter que certaines femmes ne possèdent pas d’hymen (environ 1 femme sur 1000).

L’hyménoplastie pour une seconde virginité

L’hyménoplastie correspond à l’intervention de chirurgie intime portant sur l’hymen et consistant à le reconstruire. Bien que chez certaines femmes, l’hymen ne constitue pas un « symbole » à part entière, il existe plusieurs cas de figures où la virginité revêt toute son importance, par exemple dans un contexte socio-culturel et religieux particulier où la femme se doit d’arriver vierge au mariage (question d’honneur, voire de sécurité).

D’un point de vue anatomique, l’hyménoplastie offre donc aux femmes une seconde virginité. Ainsi, lors du premier rapport sexuel suivant sa reconstruction, l’hymen se déchirera comme s’il ne l’avait jamais été auparavant, ne permettant pas de distinguer au partenaire si la femme a subi une reconstruction ou s’il s’agissait réellement de son premier rapport sexuel.

Indications de l’hyménoplastie

Les demandes d’hyménoplastie sont de plus en plus fréquentes en matière de chirurgie esthétique. Pour certaines jeunes femmes, la reconstruction de l’hymen est nécessaire voire indispensable pour poursuivre leur vie affective et sexuelle. Dans certaines situations, le dialogue est impossible, la patiente peut alors avoir besoin d’une hyménoplastie pour simuler sa virginité et préserver le contexte familial et culturel.

Généralement, deux cas se présentent :

  • Pour convenance personnelle : lorsque la patiente souhaite reconstruire son hymen pour des raisons personnelles (un mariage par exemple). Elle n’est ici pas prise en charge par la Sécurité sociale
  • Suite à une relation sexuelle forcée : lorsque la patiente a été violée et souhaite reconstruire son hymen. Dans ce cas, l’intervention est prise en charge par l’assurance maladie.

Comment se déroule l’hyménoplastie ?

L’intervention dure une demi-heure en moyenne et l’hospitalisation est réalisée en ambulatoire, c’est-à-dire avec sortie le jour même. Elle nécessite une anesthésie locale ou générale en fonction des choix de la patiente et des préconisations du médecin.

Le chirurgien plastique utilise les reliquats de l’hymen restant en les incisant dans leur partie médiane et en les réunissant. Si les séquelles de l’hymen sont insuffisantes, il effectue un prélèvement sur les muqueuses environnantes. Les fils utilisés pour les sutures sont résorbables, il n’est donc pas nécessaire de les retirer. Ils disparaissent seuls au bout d’une quinzaine de jours.

Après l’opération, la pratique d’une activité sportive est déconseillée durant 1 mois et demi environ. Néanmoins, l’activité professionnelle peut être reprise rapidement. Il n’y a pas de soins post opératoires particuliers en dehors d’une simple toilette à l’eau ou au savon. La cicatrisation est complète environ un mois après l’intervention et la cicatrice sera alors quasiment invisible. Le motif de la consultation et de l’intervention est bien entendu soumis au secret médical.

Cette page vous a plu ?
Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles
1 votes
Moyennes : 5,00 sur 5
Loading...

Commentaires