Implants mammaires : devant ou derrière le muscle ?

implants mammaires dr Sarfati

L’augmentation mammaire par implant est une demande très fréquente chez les patientes. Celle-ci veulent en effet augmenter le volume de leur poitrine de manière naturelle. L’opération permet d’obtenir des résultats très appréciables tout en contrôlant exactement la taille du bonnet final. La prothèse mammaire est placée devant ou derrière le muscle en fonction des besoins. Zoom sur les deux pratiques.

L’augmentation mammaire avec implants : de quoi s’agit-il ?

Augmentation mammaire avec implants : généralités et définition

L’augmentation mammaire par implants est l’une des opérations de chirurgie plastique les plus fréquentes dans l’Hexagone, aux côtés de la lipoaspiration. Aujourd’hui, les prothèses sont très sûres et font l’objet de contrôles qualité stricts, ce qui pousse la gente féminine à adhérer à la pratique.

A travers une augmentation mammaire par prothèses, l’objectif est de mettre en valeur la taille, le galbe et la forme de la poitrine. L’opération permet en même temps d’améliorer son image corporelle, la confiance et l’estime de soi, les seins étant des symboles majeurs de la féminité.

Les femmes qui disposent de prothèses mammaires sont formelles : la chirurgie fut, pour la majorité d’entre elles, très bénéfique et positive, et leur a apporté davantage de confiance dans tous les domaines de leur vie.

Augmentation mammaire par prothèses : différents objectifs

Si l’idée initiale est d’augmenter le volume d’une petite poitrine, le but peut également être de corriger des seins asymétriques, de restaurer une poitrine ayant perdu son apparence ou du volume avec l’âge, à la suite d’une grossesse ou d’une perte de poids, ou encore dans le cadre d’une chirurgie réparatrice (après un cancer du sein par exemple).

Quelle position pour votre prothèse mammaire ?

Dans tous les cas, lors d’une chirurgie mammaire d’augmentation, les prothèses peuvent être positionnées à plusieurs niveaux ou, comme disent certains chirurgiens : dans différents « plans ». Le choix de la position de l’implant mammaire résulte des souhaits de la patiente, des préférences du chirurgien mais aussi de son anatomie et de sa morphologie. Le Dr Sarfati saura vous conseiller au mieux.

Avantages / Inconvénients de la position pré-musculaire (devant le muscle)

Avantages de la position pré-musculaire

Lorsque l’implant est positionné devant le muscle (position pré-musculaire), l’intervention est plus rapide et généralement moins douloureuse par la suite. A noter que ce positionnement offre la possibilité de corriger une légère ptose mammaire (sein qui tombe un petit peu).

Autre avantage de taille : la prothèse ne bouge pas, même lors de la contraction des muscles pectoraux. L’implant est très stable et la poitrine reste parfaitement en place, peu importe ce que vous faites.

Inconvénients de la position pré-musculaire

Dans le cas d’un positionnement devant le muscle, il apparaît que le risque de rejet est « probablement » plus élevé à long terme à cause des contractures capsulaires. Les risques de saignements les premiers jours sont également plus importants, bien que minimes. En outre, les résultats sont moins naturels si vous êtes très mince ou perdez du poids.

Avantages / Inconvénients de la position rétro-musculaire (derrière le muscle)

Avantages de la position rétro-musculaire

De manière générale, les patientes minces sont invitées à préférer la position rétro-musculaire (derrière le muscle) pour leur prothèse afin de camoufler ses contours et de disposer d’un décolleté plus naturel.

L’implant est moins visible lorsqu’il est placé sous le muscle et moins perceptible au toucher. Le risque de rejet semble être moins important à long terme.

Inconvénients de la position rétro-musculaire

Cette chirurgie esthétique mammaire par prothèse sous-musculaire est jugée plus douloureuse, en particulier les suites opératoires. Ne vous en faites pas, dans tous les cas, avec le temps, la douleur finit par disparaître. Il est possible que les prothèses bougent (montent et descendent) légèrement si vous contractez vos muscles pectoraux. Il s’agit d’un effet normal qui n’implique pas de complications.

Cependant, en cas de ptose mammaire (seins tombants), le résultat peut s’avérer moins harmonieux. En outre, pour les femmes très sportives, la position rétro-musculaire peut causer des problèmes ou une perte de force. Dans le cas d’une pratique sportive modérée, il n’y a aucune contre-indication.

Commentaires