Quelles différences entre gynécomastie graisseuse et glandulaire ?

gynécomastie graisseuse ou glandulaire dr Sarfati

La gynécomastie est une pathologie spécifique à l’homme et correspondant au développement excessif de la glande mammaire. Autrement dit, l’homme doit faire face à une poitrine apparente, ce qui peut l’inconforter dans sa vie quotidienne.

Heureusement, une opération de la gynécomastie permet de corriger cet excès de graisse et de glande au niveau du thorax, à noter que les traitements varient en fonction de la forme de la gynécomastie (graisseuse ou glandulaire). Le Dr Sarfati revient sur les fondamentaux.

La gynécomastie : de quoi s’agit-il ?

La gynécomastie correspond à un développement excessif de la glande mammaire de l’homme créant un excès de poitrine trop en relief, voire un sein tombant de type féminin. Il existe fréquemment un excès de graisse associé.

La gynécomastie concerne un homme sur deux et est de sévérité variable. Elle peut toucher un seul sein ou les deux, de façon plus ou moins symétrique et aller du simple bourgeon à la véritable hypertrophie mammaire.

Bien souvent, la gynécomastie masculine intervient au début de la puberté, puis disparaît à la fin. C’est lorsqu’elle perdure après qu’elle constitue un complexe esthétique chez les hommes.

Les causes de la gynécomastie

Les causes de la gynécomastie sont multiples. Elle peut faire suite à des épisodes d’obésité dans l’enfance, à la prise de certains médicaments ou être liée à un cancer, comme celui du testicule. Il arrive aussi que la gynécomastie masculine soit idiopathique, c’est-à-dire sans réelle cause.

Après un bilan complet (examen médical, bilan hormonal, mammographie et échographie mammaire), le Dr Sarfati sera en mesure de vous orienter vers un traitement adapté, bien souvent une chirurgie de gynécomastie (ou cure de gynécomastie).

A qui s’adresse la cure de gynécomastie ?

Une chirurgie mammaire est proposée aux patients atteints de gynécomastie :

  • Lorsqu’ils souhaitent corriger l’aspect féminin de leur poitrine
  • S’ils sont mal à l’aise à l’idée d’être torse nu
  • Lorsqu’ils éprouvent le souhait d’améliorer leurs proportions physiques
  • Quand ils souffrent psychologiquement de ces seins féminins ou gras qui ne vont pas avec le reste de leur corps
  • S’ils souhaitent reprendre confiance en eux.

Gynécomastie graisseuse et gynécomastie glandulaire : quelles différences ?

Différentes formes de gynécomastie masculine

Comme expliqué précédemment, il existe différents types de gynécomastie :

  1. La gynécomastie glandulaire
  2. La gynécomastie graisseuse ou adipomastie
  3. La gynécomastie mixte.

En effet, chez les patients hommes, une gynécomastie peut être composée soit d’un excès de glande mammaire (gynécomastie glandulaire), soit de graisses (gynécomastie graisseuse), soit de la combinaison des deux (gynécomastie mixte).

Définition : gynécomastie glandulaire

La gynécomastie glandulaire résulte de la production anormale d’hormone, laquelle peut elle-même résulter de différents problèmes. Elle prend la forme d’une ou de deux glandes mammaires hypertrophiques responsables d’une poitrine visible (aréoles pointantes). L’aspect peut fortement complexer les hommes, en particulier durant la période estivale.

Définition : gynécomastie graisseuse

De son côté, la gynécomastie graisseuse concerne généralement les hommes en surpoids ou obèses. Elle peut également être présente chez les patients ayant perdu beaucoup de poids (graisse résiduelle). Cet excès de graisse, souvent plus diffus au niveau de la poitrine, est tout aussi gênant esthétiquement parlant.

Gynécomastie graisseuse ou glandulaire : les traitements

En cas de gynécomastie exclusivement graisseuse, la liposuccion est le seul traitement possible. Il faut alors aspirer les amas graisseux de la poitrine pour redonner une silhouette en parfaite harmonie avec le reste du corps.
En cas de gynécomastie glandulaire, c’est généralement la mastectomie sous-cutanée (réduction mammaire) qui est recommandée aux patients. Elle consiste en l’ablation de la glande mammaire.
Enfin, en cas de gynécomastie mixte (adipomastie et excès de glande mammaire chez l’homme), la liposuccion thoracique est souvent associée à une incision autour de l’aréole pour retirer la glande.

Dr Benjamin Sarfati

Article rédigé par le Dr Benjamin Sarfati

Chirurgien esthétique et plasticien spécialisé dans la chirurgie mammaire, reconnu par le Conseil de l’Ordre de Paris. Je suis également engagé dans l’enseignement et la formation de ses spécialités : chirurgie plastique, esthétique et reconstructrice.

Commentaires